Et votre bilinguisme, vous y travaillez?

Et votre bilinguisme, vous y travaillez?

« Qu’est que je peux faire pour surmonter la barrière de la langue pendant l’entrevue»  – Garcia
 
Réalité du marché Montréalais surtout, l’expertise de la maîtrise de la deuxième langue officielle est convoitée, que votre rôle administratif soit exécutif ou non, le bilinguisme s’impose! Je répondrai en considérant que vous parlez ici de la langue anglaise, celle que vous devrez vous exercer à maîtriser!
La diversité des outils est essentielle, au quotidien. Discipline et routine seront les vertus à adopter, combiné à ces quelques conseils, à moindre coût!
Transformez votre quotidien
Divertissez-vous… en anglais! Rien n’y échappe donc : livres, magazines, radio, téléséries! Vous réussirez à combiner plaisir et apprentissage de la langue et ainsi veillerez à améliorer rapidement votre compréhension et votre vocabulaire. N’oubliez pas que vous souhaitez surtout vous imprégner du langage des affaires, lire sur l’actualité en ligne est une option accessible. Aussi, inscrivez-vous à des groupes sur Linkedin, d’où naitrons des discussions variées. Je propose ces quelques groupes si vous êtes adjointe par exemple : Administrative assistant, Executive assistant to CEOs, Bilingual professionals (French and English), etc. Fouillez un peu, vous y verrez l’ampleur des possibilités.
Changez vos options!
Demandez d’avoir accès à la version anglaise de Word ou d’Excel par exemple, rien de mieux que de se forcer à faire des actions habituelles, en anglais.
Socialisez!
Vous avez des amis ou des collègues anglophones ou bilingues, conversez en anglais avec eux! Le malaise passé, vous pourrez rapidement parfaire votre oreille et assurément briser la glace comme vous aurez inévitablement à le faire en entrevue.
Traduisez vous-même votre CV!
Faites-vous réviser, pour sûr, mais assumer la rédaction de la première ébauche vous poussera à développer le vocabulaire essentiel lors de l’entrevue… et c’est de vous dont il sera question alors aussi bien être capable de peaufiner votre vocabulaire en lien avec votre profil d’expertise!
Préparez-vous
Simple, mais efficace. C’est une chose que de traduire son CV, mais c’en est une autre que de  bien se préparer à l’entrevue. La tendance (et la mienne par ailleurs), est de faire basculer la discussion du français vers l’anglais, sans crier gare. Exit les questions toutes simples! Navrée, mais les recruteurs sont passés à un autre niveau, question de valider si vous saurez tenir le rythme et surtout, si vous pourriez répondre de façon efficace et concise à un client. Ici, je vous rappelle qu’un accent et quelques erreurs passent. Toutefois, si vous restez de glace et ne répondez que par oui ou non, le doute gagnera le recruteur qui se dira que vous pourriez laisser un client dans l’impasse et ne seriez pas proactif lorsque viendrait le temps de converser avec un client anglophone.
Documentez-vous, en anglais!
Visitez le site de l’entreprise, dans sa version anglaise. Le recruteur ouvre la discussion générale en anglais? Vous aurez de quoi tenir un moment, en ayant la possibilité de poser des questions sur l’entreprise ou le cabinet que vous convoitez.
Souhaitant que ces quelques conseils vous permettrons d’augmenter plus efficacement votre courbe d’apprentissage de la langue anglaise et vous permettrons de surmonter la barrière de la langue en entrevue!


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *